Ma Pratique plurielle

Vous désirez entreprendre un travail sur vous-même, comme nous pouvons communément l’entendre ici ou là.

Psychothérapie analytique, psychanalyse, art-thérapie, thérapie de soutien ?

Quel dispositif est le plus approprié, comment choisir ?

Quelle est la différence ?

La psychothérapie d’orientation psychanalytique

En premier lieu, je pourrais dire de façon simple que la psychothérapie d’orientation psychanalytique est une psychothérapie verbale s’adressant à chacun, quel que soit son âge et son symptôme, c’est à dire à celui ou celle qui éprouve une difficulté, une souffrance particulière, ponctuelle ou récurrente dans la vie.

La personne en souffre et désire que cela cesse.
Une psychothérapie psychanalytique permet en effet de déposer une souffrance et de déplier d’où elle s’origine, en dévoilant les schémas dans lesquels le sujet est pris, à son insu c’est à dire de façon inconsciente, afin de les mettre à distance.

La psychothérapie psychanalytique est envisagée comme une variation du cadre rigoureux de la psychanalyse afin d’offrir une thérapie psychanalytique c’est-à-dire une écoute de l’inconscient.

La psychanalyse

La psychanalyse, elle, est un dispositif particulier dans lequel le cadre ainsi que le transfert participent à l’élaboration de la subjectivité. La psychanalyse n’est pas un instrument, elle est une position c’est-à-dire une façon particulière de procéder depuis le lieu de l’inconscient

Pour certaines personnes, la demande d’une analyse se fait parfois d’emblée

En psychanalyse, en effet le cadre, le transfert, participent dans leur entièreté à la résolution des conflits psychiques.  Certaines personnes sont désireuses de s’inscrire dans ce cadre. Elles le savent d’emblée. Cependant, la demande du plus grand nombre de personnes, s’oriente sur le versant de la psychothérapie.  En fonction de ce que le professionnel de l’écoute entend et perçoit, il propose le cadre qui convient pour cette personne-là.

Parfois, une psychothérapie analytique est le prélude d’une psychanalyse. Le symptôme, le désagrément, le désarroi pour lequel la personne a fait une demande de psychothérapie est apaisé, cependant elle désire un questionnement plus profond sur son fonctionnement psychique . Elle souhaite interroger son implication inconsciente et cerner son désir afin d’être elle-même. Ce désir, lui permettra d’entrer en psychanalyse qui ouvre la voie vers une véritable transformation de soi. D’autres décideront de mettre un terme à leur psychothérapie et continueront ainsi leur route.

Quelque soit la modalité du cadre, s’inscrire sur le versant analytique c’est croire qu’un symptôme, dont la signification nous échappe, veut dire quelque chose. En fonction du patient, cela s’appréhende dans le cadre d’une psychothérapie d’orientation psychanalytique, ou bien dans celui d’une psychanalyse.


art-Thérapie

L’art-thérapie est un accompagnement thérapeutique dans lequel le vecteur est la création. Cela veut dire que c’est le processus de création qui sera le terreau de la transformation.

En effet, l’art-thérapie ne sert pas à dévoiler la problématique de la personne mais plutôt à la transformer. La personne s’inscrit dans une forme de « En créant, je me crée ». L’art-thérapie est un processus plus qu’une technique.

De par son effet sur l’élan vital, l’art-thérapie est un levier propice à s’extraire ou se désengluer d’états tels que ceux liés par exemple à la dépression, au deuil, au repliement, à la mauvaise estime de soi, à l’inhibition empêchant toute réalisation dans la vie, au « burn-out »

Une séance dure environ 1 heure. Le matériel est fourni.

En fonction de sa sensibilité, la personne peut se tourner vers une large palette de supports artistiques tels que la peinture, les crayons, les feutres, les pastels gras et secs, l’aquarelle, la terre, l’écriture, ou encore vers le mouvement…afin d’être au plus près de ses possibles,  pour s’inscrire  progressivement dans  l’expression de son potentiel créateur.

"care"

Le soutien psychologique se situe plutôt du côté du prendre soin de la parole de la personne, du « care ».

Il est une forme de soutenir une présence, un équilibre de vie.

Ce dispositif est parfois suffisant, stabilisant, d’autres fois, il permet que s’ouvre un processus de psychothérapie.

écoute & éthique

Les fondements de ma formation et de ma pratique reposent

d’une part sur celle de l’écoute du sujet de l’inconscient,

d’autre part sur celle de l’éthique, quel que soit le dispositif que je vous propose, soutient psychologique, psychothérapie, psychanalyse, art-thérapie en séance individuelle ou en groupe.

Sandrine SERRES

Psychothérapeute, Psychanalyste
Aux Arceaux, Montpellier

Psychothérapeute est un titre, Psychanalyste une fonction


©2021 Site réalisé avec le concours de  BNJ DEVELOPPEMENT

CONTACTEZ MOI

Pour plus d'information ou pour convenir d'un rendez-vous

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?